Je suis une danseuse.

Bubbles

J’ai longtemps pensé que ma seule passion dans la vie avait été la danse. C’est vrai, après tout, cela a été mon premier coup de coeur et on en a mis du temps pour en mettre un autre sur mon chemin. J’avais 4 ans, mes parents m’ont inscrite dans une école de ballet parce que mes jambes étaient croches ; un médecin avait menacé de les casser, pour ensuite les redresser en les figeant dans des plâtres. Voyons… Mes parents m’ont gentiment pris dans leurs bras, on est sorti de ce bureau et ils m’ont enrôlée dans cette classe de ballet classique qui, avec le temps, paraît-il, allait arranger mon cas. Ce qui fut un succès.

Ils étaient deux. Une femme et son mari. Lui, avait des collants blancs avec la devanture & l’entre-jambe digne d’un danseur classique. Il avait une queue de cheval noire qui tombait dans son cou. Elle, elle était modeste, les cheveux tendus et lichés, le léotard parfait et la jupe qui changeait chaque semaine. Notre spectacle de Noël, c’était Casse-Noisette. Elle était sur ses épaules à lui, s’était vêtue d’un costume extravagant avec une immense crinoline sous laquelle nous étions tous, les petits danseurs. La chute du numéro, c’est quand on en sortait en faisant des diagonales, tourbillonnant comme si on dansait pour les Grands Ballets Canadiens.

C’est ce moment qui a marqué le reste de ma carrière d’amateur. Je ne me souviens même plus de leurs noms à ces deux-là. Je me souviens juste de la vie de danseuse qui était née dans mon esprit à l’âge de 4 ans. J’ai dansé toute ma vie, avec passion et dévotion.

Un jour, je me suis réveillée devant le fait qu’il était trop tard pour une carrière professionnelle. Mon plus grand rêve, c’était de danser pour une grande compagnie. D’être la danseuse étoile du spectacle de l’année. Tu vois, celle que tout le monde vient applaudir. J’ai toujours fait exactement ce que j’ai voulu faire dans ma vie. Tout. À date. Sauf ça. Un rêve c’est devenu quelque chose d’inatteignable, c’est comme fabuler sur l’impossible ; genre voler de son propre corps au-dessus de la Méditerranée.

Alors, j’ai tout arrêté. J’ai arrêté de danser. J’ai arrêté d’y penser. J’ai arrêté de la croiser celle-là. Je n’étais plus une danseuse.

Après avoir longuement méditer sur le sujet, je suis maintenant guérie de ces adages mentaux. Je sais maintenant que je suis une danseuse et que je le serai toujours. Je peux recommencer à danser, à enseigner comme avant, à m’amuser sans que ce soit le souvenir de la déception du rêve inachevé.

On est tous une poupée russe . On est toujours et resterons toujours fondamentalement ce que l’on est. Tu sais, quand t’étais petit(e) et que tu fouillais partout. Tu es probablement encore de nature curieuse et tu veux tout savoir. Quand t’étais petit(e) et qu’on t’attachait pour rester dans ta cour parce que toi , tu te sauvais toujours là où il ne fallait pas, eh bien! tu es fort probablement celui/celle qui a encore besoin de grande liberté. On ne change pas. On évolue, on se transforme, on grandit, on s’épanouit, on s’instruit, mais on reste toujours fondamentalement ce que l’on est. J’étais une danseuse, je le suis toujours.

Ta poupée russe, elle est remplie de toutes celles que tu as été . La dernière, la plus grosse, celle qui paraît sur la tablette, c’est celle que tu es devenue aujourd’hui à cause du chemin que t’as choisi d’emprunter. On peut décider d’en jeter quelques unes à la poubelle, mais les poupées qu’on a profondément aimées, même si on ne les voit plus quand on la regarde, eh bien elles sont toujours là .

Caroline xx

crédit photo : Free People

2 réponses sur « Je suis une danseuse. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s