Elle et Lui.

égalité
Je ne sais pas si c’est la fréquence de mon poste de radio ; mais le sujet du féminisme arrive souvent chez moi ces temps-ci.

Le féminisme m’a longtemps tombé sur les nerfs. Dans mon idée, ce mouvement était constitué de femmes frustrées qui avaient tellement de ressentiment envers le sexe opposé qu’il était repoussant de s’y intéresser.

Après avoir écouté le discours d’Emma Watson : https://www.youtube.com/watch?v=c9SUAcNlVQ4 qui s’adressait au monde entier, j’ai trouvée mon équilibre et la branche sur laquelle je me perchais face à cette influence d’égalité homme/femme. Ses mots je les aurais empruntés ; par contre j’ai ma petite idée …

Autant les hommes que les femmes souffrent dans cette lutte à la gloire, cette bataille d’égo interminable, ces abus de pouvoir. La violence, on se la fait à soi-même, que tu appartiennes au clan du Elle ou du Lui .

Ya pas une façon sur terre aussi injuste que de traiter tout le monde de façon égale. Femme et homme se confondant. La justice, elle est universelle, et surtout personnelle. Je ne peux pas traiter mon prochain de la même façon que je traite le suivant . Si je suis vraiment et sincèrement à l’écoute, j’en conclurais que les besoins de chacun sont spécifiques, uniques, diversifiés, surtout pas identiques au reste du monde.

Le mot d’ordre face à tous et chacun ça serait amour. Je veux traiter tout le monde avec amour, quelle que soit sa raison d’être sur mon chemin. Je veux être attentive à ce qu’il me demande, là, maintenant , et lui offrir autant que je peux, ne serait-ce qu’une seconde, le temps d’un sourire ou le temps d’une époque de ma vie.

Et ce serait quoi si on cessait de se comparer à quiconque? On se positionne par rapport au groupe me diras-tu mais si on éliminait totalement ce concept de mesure et si on était seulement soi-même, dans toute sa complexité, son unicité et sa splendeur ? Si on avait complètement et totalement confiance en nos moyens, en notre pouvoir intérieur et qu’on fonçait, qu’on soit une femme ou un homme, un enfant ou un adulte, en santé ou malade, riche ou pauvre ?

On n’aurait plus besoin d’être féministe, anti je ne sais trop, contre telle ou telle affaire, on serait tous  » Pour l’Amour Propre ». Le reste de nos relations sur terre deviendrait la belle conséquence d’être humain rempli de compassion les uns face aux autres. On n’aurait plus besoin de se battre pour être égale à son voisin, parce qu’on serait tous égaux à nous-mêmes, et on serait capable d’offrir au monde ce dont il a réellement besoin.

Soyons vulnérables, créatifs, sensibles. Parce que d’admettre qu’on n’a pas besoin d’être égal à l’autre, c’est déjà un pas vers un monde plus juste, et le salaire pour Elle par conséquence va refléter sur ce dont elle a enfin droit.

Caroline xx

 

crédit photo : Free People

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s