Toutes ces choses inachevées …

TOUS CES PROJETS

Je suis inachevée.

Je fais plein de choses inachevées. Je commence un projet, j’arrête… Je commence un livre, il s’impatiente sur la table de chevet. Je commence un cours, je n’obtiens pas de certificat. J’ai un objectif, ça ne finit pas toujours comme ça devrait. Je m’entraine pour un marathon, ça finit en 10 KM. Je commence une détox de 21 jours, ça se termine 14 jours plus tard.

Tu vois, je suis le genre inachevé. Je suis le genre qui ne termine pas tout ce qu’elle commence. Je suis du genre à souvent se faire dire : Tas laissé tomber ? Tu ne continues pas ? Mais t’avais pas commencé telle ou telle affaires ? Et puis t’es rendue où avec ça ? C’est vrai ? T’as abandonné?

Je pense maintenant qu’avec les années, je me suis habituée à être comme ça. J’ai posé un regard honnête sur moi et je me suis dit : ben oui toi, c’est ton portrait tout craché. J’ai commencé à en rire. Je ne me prends pas trop au sérieux.  Je suis devenue amie avec celle-là. J’ai commencé à aimer cette partie de moi.

Je sais que c’est, en autres, parce que je suis un genre de Madame OUI. Moi tu me proposes de me jeter en bas du pont (c’est pas dangereux), je vais dire : Ben oui toi ! Pourquoi pas ? Hé ! Veux-tu qu’on fasse ce stage ensemble ? Ben oui ! On part à telle place ? Oui ! C’est pas juste pour te faire plaisir, c’est parce que j’ai vraiment envie de le faire. Je lis dans Oprah que je dois lire ce livre, c’est déjà fait je l’ai commandé. On me suggère de visiter ce nouvel endroit; je suis déjà sur le téléphone en train de réserver une place. Je tombe sur ce cours en ligne que je trouve tellement hot ! C’est sûr ; qu’aussitôt vu aussitôt fait, je suis inscrite, avant même que tu le saches j’ai commencé…

Je suis curieuse, enthousiaste, passionnée, assoiffée de savoir et d’expérience. De ce fait, à un moment ou un autre, quelque chose doit s’arrêter. Je ne peux pas tout faire, même si j’ai l’étrange illusion que je peux tout faire. Je suis certaine de ne pas être la seule qui porte ces bottines. Surement à différents degrés, mais on est tous un peu ce genre de portrait humain.

Quand mon marathon finit en 10 km, je suis tellement fière de moi. Je suis vraiment fière de moi, le marathon dorénavent je m’en fous, je sais courir, je me sens bien. Hé !! Je suis tellement bonne  !!! Ça y est ! Je suis vendue à l’idée de la course. L’objectif à long terme, ce n’est pas pour moi. Je suis une fille de court terme. Moyen…tu risques de me perdre. Je suis cette fleur au jour le jour, on ne sait jamais quel bord elle va prendre celle-là.

Un cours en miracle, le livre, ça doit faire 3 ans que je le lis. Je ne sais pas si je vais avoir assez de temps libre dans ma vie pour l’achever celui-là. Je tombe toujours sur une page qui a choisi de me visiter ce jour-là. Et pour toutes celles que je n’ai pas encore eu la chance de lire, eh bien, je ne sais probablement pas ce que je manque, mais pour l’instant ça m’adonne mieux de lire les 4 autres livres qui sont sur ma table de chevet pour la saison, avant que ces autres, inachevés, ne retrouvent leur vieille place…

Tu vois, on est comme formaté à l’idée que si tu n’as pas achevé quelque chose, tu as échoué. Mais tu n’as pas obtenu ton diplôme ? Non grand-maman, mais j’ai passé presque 4 ans de ma vie à structurer mon esprit dans ce domaine, vivre un tas d’expériences, appris plein de chose et rencontrer des gens qui m’auront marquée à jamais (ou presque). Ces 4 années-là, elles me restent, elles m’appartiennent, elles m’ont transformée. Le diplôme ? So what ? De toute façon, j’ai changé de branche. C’est perdu ? Franchement, un peu de discernement.

La détox de jus vert. Tu n’as pas fini ? Tu n’es pas diplômée des 21 jours ? Non, après 14 jours j’avais compris le principe. J’avais hâte de rentrer et de raconter à tous mes amis. J’avais hâte de vivre ma nouvelle vie à la maison.

On a le droit d’arrêter quelque chose parce qu’on croit bon de le faire. Parce qu’on est tanné. Parce qu’on a su ce qu’on voulait savoir. Parce que demain ce sera mieux. Parce qu’on trouve ça nul à présent. Pour toutes les raisons du monde, en autant qu’elles soient sincères et vraies ces raisons, et que tes intentions soient pures comme de l’eau de roche.

Achever quelque chose pour l’achever, ce n’est pas ma tasse de thé. Toute une raison ça ; je vais finir parce que j’ai commencé. Moi, ça me prend tout un élan de motivation et une raison profonde pour aller de l’avant sur cette route que j’ai empruntée. Sinon j’ai le grand coup de volant assez facile pour bifurquer dans le champ et regarder le coucher de soleil.

C’est pas parce que t’as commencé le ménage du garde-robe, que t’es obligée de finir, parce que tu t’es dit que t’allais finir cet après-midi. Dis-toi que t’as décidé de faire dégeler le frigidaire et tu continueras demain. C’est correct. C’est pas grave. T’as commencé une toile et ça fait 10 jours que plus rien ne marche sur cette satanée toile? Rends-toi service, mets la hache dedans, balance-là par la fenêtre et recommence. De grâce, ne la finis pas parce que tu l’as commencée.

On est tous inachevé de toute façon. On va revenir souvent sur ce plan terrestre avant de l’être. On n’est pas aussi grand qu’on le sera demain. Alors, pour moi, ça va de sois , on peut se permettre un paquet de choses inachevés dans nos vies,  ça fait partie de l’équation naturelle de l’humanité.

Et si on posait un regard honnête sur ce qui nous entoure, ce qu’on a entrepris, va-t-on vraiment aller jusqu’au bout ? Le bout qui est suggéré ? Ou va-t-on aller jusqu’à NOTRE bout, celui qui nous convient, celui qui nous dit : tiens, j’en ai assez. Tu peux arrêter. Tu peux recommencer une autre fois. Tu peux abandonner. Parce que de toute façon, cette couleur elle ne te va plus si bien finalement.

Je comprends la notion de se dépasser, mais je préfère souvent celle de se respecter.

Soyons doux envers nous-même. Et la prochaine fois qu’on va se regarder dans la glace après avoir mis fin à quelque chose qu’on avait commencé, on se posera la question ; Est-ce que ça valait toujours la peine ?

Si c’est non, alors continue à appliquer ton mascara, on va s’en remettre de tes projets inachevés. Next ?!

 

Caroline xx

Crédit photo : Free People

2 réponses sur « Toutes ces choses inachevées … »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s